Les Musiciens du Nil

Mardi 16 Mai 2006 – 20h
Hexagone, Scène nationale de Meylan

Tarifs : de 9,5€ & 20€

Venus des profondeurs de la Haute-Egypte, portant d’épaisses gallabiyas sombres, majestueusement enturbannés dans leur rêve ancestral, les Musiciens du Nil depuis maintenant une vingtaines d’années sillonnent l’Europe au gré des festivals et des manifestations culturelles. Leurs concerts au-delà de la simple rencontre ethnique sont une bouffée de spontanéité ponctuée par une rafale de percussions.
Si ces formations sont courantes en Orient, en Haute-Egypte, elles sont d’une rare musicalité, les stridences du mizmar de Qenawi Bakhit Qenawi et de Ramadan Atta du village de Djaradjos nous évoquent les subtilités de la musique indienne et la virulence rythmique des musiques d’Orient, de celles qui nous conduisent vers une véritable transe profane à la découverte de sonorités oubliées et augmentées de véritables frissons acoustiques.

Les musiques nomades

En écho au Festival 38e Rugissants, les Musiques Nomades poursuivent leur itinéraire à la découverte des musiques du monde, hors des circuits convenus de la world music.

Des musiques qui s’ancrent dans la tradition, tout en s’enrichissant à chaque génération de l’apport de grands artistes qui la renouvellent vers des horizons inédits.

Ce sont quelques-uns d’entre-eux qui sont à l’affiche pour cette 10e saison. Ils viennent nous faire partager le raga indien, la musique des nomades kirghizes, les chants et danses populaires du Pernambouco au Brésil, la guitare mandingue du Mali, les musiques populaires ou sacrés arméniennes, ou encore nos propres musiques populaires revisitées ou détournées.

Autant de témoignages vivants et précieux d’une diversité musicale à l’échelle du monde qui racontent l’histoire et l’imaginaire des hommes et des peuples.

Tahawol

Mercredi 7 Décembre 2005 – 20h30
MC2 : Grenoble – Grand Théâtre

Tarifs : de 9€ & 20€

Mohamed Salem Ould Meydah ensemble : chants maures et danses Haratines (Mauritanie) – Trio Chemirani : percussions (Iran) – artistes flamenco

« Passeur » musical entre ces différentes cultures, Keyvan Chemirani met en scène la richesse méconnue de la musique « savante » maure dans une « confrontation » fertile avec les traditions iraniennes, et celles du Cante Rondo dont les racines arabo-andalouses ont rayonné dans tout le pourtour méditerranéen.
Véritable création contemporaine réunissant 12 artistes exceptionnels, « Tahawol » revisite les traditions orales dans une démarche de métissage dans son sens le plus fécond : faire oeuvre commune dans le respect, la valorisation et l’enrichissement de l’identité de chaque culture.

Silences

Mercredi 12 Novembre 2005 – 20h30
Salle du Pont de Vence – St Egrève

Tarifs : 6€ & 9€

Valérie Joly (Musique), Philippe Dormoy (Mise en scène), Interprètes : Landy Andriamboavonjy, Valérie Joly, Miwako Pinaud, Francine Romain

« Silences » tire son inspiration d’un recueil de poésies chantées collectées en Afghanistan par le Sayd Bahodine. Bouleversée par cette écriture de l’oralité et de la résistance, Valérie Joly a décidé d’écho ou de réponse, un long poème chanté, croisant l’épique et le contemporain. Une partition vocalités, aussi bien ethniques que contemporaines, composée pour quatre voix de femmes.

Production : Nomad. Coaccueil : Ville de St Egrève – 38e Rugissants
Création lors du Festival 38e Rugissants